Qui sommes

L’entreprise agrotouristique Ai Linchi est gérée de la famille Lorenzetti, qui vante dans la zone d’ une tradition séculaire dans le domaine de l’activité agricole et de l’élevage des vaches à lait, comme décrit par Guglielmo Lera dans son livre Antiche Botteghe di Lucca (Publilucca editrice): « Les courtiers les plus connus étaient les frères Lorenzetti, dits Linchi, à travers lesquels tous les affaires devaient passer. Une étreinte de main à la présence de Stefano ou de Beppe Lorenzetti était suffisante pour acheter une vache à lait ou une génisse: dans ces temps là il n’y avait pas papier de cachet, mais le mot sur l’honneur ».

Encore aujourd’hui la famille se dédie à la culture du haricot « Cannellino« , culture typique de la zone, à la production de céréales et à l’élevage d’animaux de basse-cour.
L’entreprise agro-touristique Ai Linchi et en particulier les deux habitations, prennent le nom des parents de Angelo, l’ actuel gérant de l’entreprise: Renata et
Giuseppe, dit « Beppin de’Linchi » parce que « Ai Linchi » était le nom auquel depuis les temps anciens on s’est renvoyé à l’endroit où est située la ferme, peut-être pour la présence du Linchetto, le célèbre elfe typique dans la région de Lucca…

Il Linchetto

Le Linchetto est un petit lutin malicieux et taquin, beaucoup populaire dans toute les terres de Lucca, en particulier en campagne et sur les monts de la Garfagnana, et il sort surtout seulement de nuit en cherche des nouvelles « victimes » pour ses plaisanteries. Il est souvent représenté comme un enfant vêtu de vert et possède des pouvoirs particuliers comme apparaître, disparaître, faire de grands bonds; il est capricieux et plein de fantaisie, et il est ainsi têtu à faire presque effrayer! Il bouge seulement de nuit en passant de maison en maison pour tirer les couvertures à ceux qui dorment ou pour s’asseoir sur la poitrine de celui ci pour les faire respirer avec difficulté. Il fait des longues tresses avec les queues et le crinière des chevaux, il vole le nourriture aux vaches dans les étables pour le donner peut-être à une autre vache qu’elle lui reste plus sympathique. Il adore les enfants et déteste les vieilles. Mais en particulier il aime faire des plaisanteries aux jeunes épouses.
Si on est pris pour cible par le Linchetto, il y a seulement d’espérer de que nous lui sommes sympathiques, autrement il nous laissera pas en paix très facilement et nous serons objet de son « attentions » jusqu’à à que nous ne réussirons pas à le chasser. Pour tenir loin un Linchetto les âgés nous enseignent qu’on doit accrocher à la porte d’entrée de sa maison ou de l’étable une branche de genévrier. Pour quelque mystérieux dessin le Linchetto se sent en obligation de compter les nombreuses baies du genévrier avant de dépasser ce seuil, mais fatigué vite de compter, il abandonne donc le dessin taquin en se fuyant.